Témoignages    
         
   
         
   

Musique et lectures

… ce fut une soirée exquise qui, dans une ambiance chaleureuse, faisait vibrer cœurs et âmes d'un public enchanté - une célébration de la beauté éphémère!
Charlotte Lang-Carl - Diététicienne et grande voyageuse

La soirée que nous avons organisée au Temple des Gros, à Gordes, le 8 mai dernier, avec votre participation et celle de Madame Odile Bruckert, a connu mieux qu'un simple succès.
Le sentiment unanimement partagé par les personnes présentes est d'avoir vécu un rare moment de bonheur dont l'origine est une heureuse rencontre. Celle d'un lieu, d'une atmosphère, d'un public réceptif et, surtout, d'un double talent.
Gérard Leboucher - organisateur de concerts, conférencier

Such a magical evening. A small hameau in Provence, a charming temple. An audience of like-minded people who revelled in the excellent choice of music - Caccini, Gluck, Vivaldi, Schumann, Rachmaninov.
The theatrical way of readings from Khalil Gibran, the superb musicianship, and the divine voice of Odile Bruckert. It was a small dream, a respite from the everyday, a gift.
Linda Hiles Canadian Writer

Entrer dans la musique par le sentiment du texte, le concert qui nous est présenté ici ne se veut sûrement pas « illustration» du texte poétique, mais de toute évidence, cette forme favorise une condition particulière d'écoute.
J'ai trouvé que le choix des extraits musicaux était judicieux, mais bien sûr peuvent être variés à l'infini.
Jean-Pierre Blanche Artiste peintre

Kerstin Elmqvist et Odile nous ont émerveillé. Quels moments de calme et de beauté dans un monde de stress et de vacarme. Nos élèves ados ont écouté avec grande concentration. Très impressionnés par le chant, la récitation et la performance musicale des deux jolies femmes.
Maria Schoeffler
Directrice de la section suédoise au lycée international de Saint-Germain en Laye

   
         
         
         
   

REACTIONS DU PUBLIC A L'ISSUE DE LA SOIREE MUSICAL
AUTOUR DU PROPHETE DE KHALIL GIBRAN

« Cette soirée autour des textes de Khalil Gibran et les extraits musicaux qui les accompagnaient reste une très belle èmotion.
Magie des mots et de la voix, portés et sublimés par la musique, instants rares de poésie et d'harmonie qui invitent l'être à se ressourcer.
Subtile alliance qui mêle instruments musicaux à l'instrument humain. Conjuguer ainsi les arts c'est aussi abolir les frontières.
Voilà ce que m'ont inspiré ces instants rares et privilégiés. »
Irène Maresca/- Tapissier-Décorateur à la retraite

« C'était avec admiration et grand plaisir que j'ai assisté au concert de Kerstin Elmqvist et Odile Bruckert.
Ces deux femmes extrêmement talentueuses ont rassemblé un programme enrichi de poèmes émouvants, elles emmènent leur public en voyage à travers une sélection des plus beaux airs et mélodies pour la voix, la flûte traversière et le clavier.
Ce concert se déroule avec une joie rafraîchissante et leur grand professionnalisme fait que les transitions entre la déclamation, le piano et l'orgue, le clavecin, le chant et la flûte sont si fluides qu'il est difficile de croire qu'il n'y a que deux musiciennes.
René Linnenbank, chanteur baryton

« Un temple perché en haut d'un petit hameau en Vaucluse, reçoit deux artistes atypiques Kerstin Elmqvist et Odile Bruckert, une rencontre entre un public et un lieu à l'acoustique particulière, un répertoire varié du plus classique BACH, HAENDEL, VIVALDI, ... à des sonorités plus audacieuses telles que GOUNOD, FAURE, KREISLER ....
Odile BRUCKERT, en début de spectacle, nous demande de ne pas interrompre le récital qui sera ponctué de chants, flûte, moments de lecture.
Kerstin ELMQVIST que nous connaissons au violoncelle, spécialiste du répertoire de Bach, accompagne au piano, attentive et complice, le chant et la flûte d'Odile BRUCKERT.
Les deux fées solaires et lunaires nous envoûtent, nous séduisent, nous caressent à fleur de peau, provocant de délicieux et subtils frissons.
La récitation de Khalil GIBRAN, extraits du « Prophète », réconforte, apaise et interroge l'esprit.
Odile a le ton juste: les mots, les phrases, résonnent, s'égrènent, emplissant tout l'espace. Un bouquet champêtre devant l'autel, bougies et chandeliers renforcent une atmosphère qui touche au sacré.
Le chant d'Odile exulte, rebondit, nous transporte vers l'approche de l'extase.
Nous vivons tous dans cette petite assemblée un moment si particulier, hors du temps, que l'on aimerait prolonger sans fin ...
A la sortie du concert, le ciel et les étoiles ce soir-là nous ouvrent leur infinie majesté, nous plongeant un peu plus dans le mystère de la beauté. »
Béatrice Derval- peintre designer de vêtements et Mireille Plat.
   
         
         
   
             
        Cliquez